Un peu d'histoire

Au XVe siècle, sur une colline dominant Saint-Honoré -Les-Bains, Guillaume de Grandrye, Seigneur de La Montagne fit construire le nouveau château fortifié de la Montagne après l'abandon de l'ancienne forteresse qui se dressait sur la Vieille Montagne, à deux kilomètres plus à l'est.

 

Vendu en 1714 à la famille Sallonnyer de Montbaron le château, très endommagé par un ouragan en 1773 , est reconstruit par l'architecte Jean Baptiste Caristie qui lui donne son aspect extérieur actuel.

 

La famille d'Espeuilles achète le château  le 26 septembre 1786. 

En 1840, Théodore d'Espeuilles fera appel à l’architecte Félix Duban pour réaliser des pièces de réception, telles qu'on les connaissait à Paris au milieu du XIXe siècle, afin d’y accueillir dignement ses amis. 

 

Au fil du temps La montagne accueillera les représentants des cours royales et impériales européennes qui viennent prendre les eaux à Saint-Honoré-Les-Bains. 

 

Le château de La Montagne a ainsi accueilli l'impératrice Eugénie et son fils, le prince impérial, le duc de Bassano, grand chambellan de la cour impériale, le duc d'Aumale, la reine Amélie du Portugal, la reine d'Espagne…

 

Ce site exceptionnel inspirera également les artistes les plus en vue du moment :

 

  • Félix Duban, célèbre architecte parisien, qui intervient lors de la réfection de la Sainte Chapelle, de la restauration du château de Blois et du château de Chantilly ;

 

  • Pierre-Louis Rouillard, sculpteur, qui réalise sur commande " La Chasse au sanglier ", majestueuse sculpture en terre cuite, classée Monument Historique ;    

 

  • Prosper Merimée, le célèbre écrivain, qui laisse quelques souvenirs dans les archives de la famille ;

 

  • François-René de Chateaubriand, écrivain ; 

 

  • Paul de Lavenne, comte de Choulot, célèbre paysagiste, qui créé le parc du château (sur 25 hectares).

 

  • Plus près de notre époque, Nicolas de Staël, cousin de la famille, fréquente le château.